En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
         Recherche avancée   Mon compte



Téléchargez le livre :  La percée industrielle du tiers monde

La percée industrielle du tiers monde


Waner Cadet
Coédition NENA/Panafrika/Silex/Nouvelles du Sud
Format : ePub sans DRM

8,99

RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
La crise économique mondiale actuelle a des effets variés dans le Tiers Monde. Elle bloque notamment le processus d'industrialisation en marche qui a permis durant ces trois dernières décennies à quelques pays de percer comme compétiteurs sur le marché mondial et qui s'est accompagné d'un début de redistribution des cartes entre le NORD et le SUD. Ce livre tente de présenter une synthèse sur la diffusion progressive de ce processus. Il analyse son cheminement avec ses insuffisances, les déformations qu'il engendre et les transformations à opérer pour que le Tiers Monde puisse disposer des moyens et des capacités de modifier, les conditions, le cadre de vie matérielle, intellectuelle de ses populations.
La première partie retrace l'évolution de la division internationale du travail dans laquelle s'inscrit l'industrialisation. Cette transition procède de l'action combinée de plusieurs forces : le capitalisme central, le pouvoir d'État national, les forces sociales industrialistes (bourgeoisie industrielle, bourgeoisie administrative, élites révolutionnaires), le socialisme international. C'est au rôle de ses forces qu'est consacrée la deuxième partie. La dernière analyse ce phénomène en tant qu'un système global articulé en quatre sous-systèmes : la création de marché, la création technologique, le système productif, le système relationnel. L'industrialisation véritable du Tiers Monde selon l'auteur doit se soumettre à quatre impératifs : le développement du marché intérieur, la priorité à la formation de personnel technique qualifié; le renforcement permanent de la capacité technologique nationale, une structure productive équilibrée et articulée.