En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
         Recherche avancée   Mon compte



Téléchargez le livre :  Sept mook n°27

Sept mook n°27


Des génies et des hommes

. Sept.Ch Sa
Sept
Format : ePub sans DRM

14,99

RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
Qui n’a jamais fait un test de QI pour savoir s’il était un surdoué, voire un génie? Si cela ne vous est jamais arrivé, commencez donc par celui qui vous est proposé en page 54 de Sept mook grâce à notre application de réalité augmentée. Bon, moyen, mauvais, excellent… votre résultat ne devra rien au hasard. Votre intelligence, comme la couleur de nos yeux, est en effet intimement liée à vos gènes, affirme Robert Plomin, figure mondiale de la génétique comportementale. Des parents intelligents ont donc plus de chance d’avoir des enfants qui le seront tout autant. Marie Curie, Nikola Tesla, Ludwig von Beethoven… et évidemment Albert Einstein, le plus grand génie du XXe siècle, ont eu cette chance. Celle aussi de bénéficier d’un environnement éducatif et social qui a favorisé l’éclosion de leurs prédispositions. A côté des génies incontestés, il y a ceux qui ne brillent pas – ou que l’Histoire a oubliés – mais sans qui le monde ne serait pas tout à fait pareil. C’est le cas du physicien italien Ettore Majorana, disparu – volontairement ou non - dans les années 30, dont les théories interrogent encore aujourd’hui la physique des particules. Le cas aussi de Robert Cailliau. C’est en effet grâce à cet ingénieur belge que le projet de World Wide Web de Tim Berners-Lee n’a pas été relégué au fond d’un tiroir… «Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle», Napoléon Bonaparte, discours de Lyon, 1791.

À PROPOS DE L'ÉDITEUR

En 2014, Sept.ch SA, la société éditrice du site sept.info et du magazine-livre Sept mook, se lançait dans cette aventure pionnière du slow journalisme en Suisse, cette forme de journalisme qui s’offre le luxe du temps et de l’espace, et qui ose se déconnecter de l’actualité. Il faut en effet plusieurs mois à la rédaction pour réaliser un récit, notamment parce qu’il y a un gros travail de relecture, de correction, de vérification et de réécriture. La qualité de l’écriture et la rigueur de l’information sont centrales pour Sept.ch SA qui a reçu de nombreux prix de journalisme. Sept.ch SA est également un laboratoire de l’information qui s’est lancé il y a trois ans dans la réalité augmentée et dans le journalisme sur scène avec son concept Reporters Unplugged.