En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
         Recherche avancée   Mon compte



Téléchargez le livre :  La crise de l'euro

La crise de l'euro


Comprendre les causes - En sortir par de nouvelles institutions

Patrick Artus , Isabelle Gravet
Armand Colin
Format : ePub

11,99

RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR
La crise de la zone euro a provoqué une chute sans précédent de l’activité et de l’emploi dans beaucoup de pays : Espagne, Portugal, Grèce, Irlande ; elle menace désormais l’Italie et la France. Elle implique les États, les banques, les entreprises et les ménages, les investisseurs institutionnels. Elle inquiète les États- Unis, la Chine. Comment en sommes-nous arrivés là ? Et quelles solutions durables peut-on envisager ? 
La crise – et cela est mal connu – est avant tout une crise des déficits extérieurs et des dettes extérieures liées à l’hétérogénéité croissante de la zone euro. Certains pays, qui se sont fortement désindustrialisés, n’ont plus la capacité d’équilibrer leurs comptes extérieurs et n’arrivent plus à se financer. Loin de corriger ces déséquilibres, les gouvernements et les autorités européennes ont commis des erreurs d’appréciation et adopté des remèdes inadaptés. L’obsession de la rigueur a conduit à de graves crises politiques et sociales. Pour sortir durablement de la crise, la zone euro a besoin de nouvelles institutions. Sans fédéralisme, l’hétérogénéité reste insupportable, car elle ne peut être corrigée que par un profond appauvrissement des pays en difficulté. Le retour inévitable des crises de liquidité nécessite aussi la création d’un mécanisme de soutien fondé sur la création monétaire.
L’Europe est à un tournant de son histoire ; mais les débats présents montrent que ces évolutions institutionnelles ne sont pas acceptées de tous. 

Patrick ARTUS est Directeur des études économiques et de la recherche de Natixis, Professeur associé à l’Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne, membre du Conseil d’analyse économique auprès du Premier ministre et du Cercle des économistes. Il est l’auteur de nombreux livres, dont récemment La France sans ses usines (avec M.-P. Virard) aux éditions Fayard. 

Isabelle GRAVET est Professeure de Sciences économiques et sociales à l’Institution des Chartreux à Lyon, chargée de cours à l’Université de Lyon II.