En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
France pays France (changer de pays)
         Recherche avancée   Mon compte



Téléchargez le livre :  Recyclage de déchets organiques en agriculture

Recyclage de déchets organiques en agriculture


Effets agronomiques et environnementaux de leur épandage

Sabine Houot , Marie-Noëlle Pons , Marilys Pradel , Anaïs Tibi
QUAE
Format : PDF sans DRM,ePub sans DRM

23,99

RÉSUMÉ DU LIVRE - MOT DE L'AUTEUR - MOT DE L'ÉDITEUR

La fertilisation organique des cultures et des prairies est historiquement basée sur l’épandage des déjections animales. Au cours du XXe siècle, les engrais minéraux sont venus compléter voire supplanter cette pratique. Plus récent, l’emploi en agriculture de matières provenant de diverses filières de traitement des déchets domestiques et industriels (eaux usées, ordures ménagères, effluents industriels…) répond à des enjeux forts tels que l’amélioration du recyclage des déchets, le renchérissement des coûts de l’énergie nécessaire à la fabrication des engrais minéraux de synthèse, la raréfaction des ressources minières (notamment le phosphore) et la dégradation des taux de matière organique des sols. Cette ressource en matières fertilisantes d’origine résiduaire (Mafor) contient des éléments nutritifs en mesure de se substituer au moins en partie aux engrais minéraux de synthèse, mais son épandage ne peut être envisagé que si les risques associés sont acceptables pour l’environnement et pour l’homme.
Synthèse d’une expertise scientifique collective réalisée à la demande des ministères en charge de l’Écologie et de l’Agriculture, cet ouvrage présente un panorama des ressources et de l’usage des Mafor en contexte français, et donne des clefs pour instruire la question de leur substitution aux engrais minéraux. Il fait le point sur les impacts agronomiques, environnementaux et socio-économiques de leur épandage et met en évidence la difficulté à réaliser un bilan quantitatif des avantages et des inconvénients du recours à ces matières.
Associant sciences biologiques et sciences sociales, cet ouvrage intéressera les chercheurs, étudiants ou professionnels des filières de valorisation de ces matières, mais s’adresse également aux gestionnaires et aux décideurs.